Foire aux questions

Cela dépend de votre santé buccodentaire et de vos habitudes de vie. L’Ordre des dentistes du Québec recommande deux visites annuelles chez le dentiste. Cependant, l’hygiéniste et le dentiste peuvent vous suggérer une fréquence différente selon vos besoins. Pour un patient ayant une maladie de gencives, les visites seront plus fréquentes (3 ou 4 mois) afin d’obtenir un suivi nécessaire pour contrôler la maladie.
 

Cela dépend de votre santé buccodentaire. Si vous êtes suivi sur une base régulière, à tous les 6 mois, et que le dentiste ne soupçonne pas d’anomalies dans votre bouche, les radiographies sont généralement prises une fois aux 18 mois. Il faut comprendre qu’un examen est incomplet sans les radiographies. Ce dernier permet au dentiste de faire un diagnostic complet. La majorité des problèmes buccodentaires sont indolores. Il est donc faux de croire que tout va bien simplement par manque de symptôme.

L’Ordre des dentistes du Québec recommande un examen aux 6 mois, seul le dentiste peut dépister des maladies buccales et gingivales. Détecter un problème à un stade précoce pourrait éviter des conséquences pour le patient, comme des traitements plus invasifs avec des coûts associés. 

Nous savons qu’il peut être difficile de comparer entre les produits en vente libre dans les commerces et ceux disponibles dans une clinique dentaire. Un traitement de blanchiment en cabinet dentaire est plus sécuritaire puisque les gouttières sont fabriquées sur mesure, ce qui réduit le risque d’irritation des gencives et de brûlure. L’hygiéniste, qui a beaucoup d’expérience en bouche (vs une esthéticienne), prend le temps de bien protéger vos muqueuses et peut réagir en cas de problème. De plus, un examen est nécessaire avant un blanchiment car dans certains cas, il est fortement contre-indiqué. Les résultats sont également meilleurs et plus rapides car les produits en clinique dentaire sont plus concentrés.

Oui, nos prix sont basés sur les tarifs de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec. Selon le code de déontologie et par respect pour nos patients, les tarifs demeurent les mêmes, que vous ayez ou non des assurances.

Il est très difficile de pouvoir vous informer des tarifs avant d’avoir pu effectuer un diagnostic, même pour un traitement qui vous semble mineur. Chaque patient est différent et les prix dépendent souvent de l’état de votre santé bucco-dentaire.